"La police et la justice contraignirent de nombreux homosexuels à mener une double vie : une vie d'homme marié, ou tout au moins de célibataire de façade, et une vie privée faite de rencontres clandestines dans les parcs, les toilettes publiques, les bains-douches et les bars connus pour être fréquentés par les homosexuels. Bien évidemment, la police, qui connaissait également ces lieux, effectuait des descentes et prenait dans ses filets ceux moins versés dans l'art de se soustraire aux autorités."

Texte : Exposition en ligne d'HOSI WIen : "Lost Lives : Nazi Persecution of Homosexuals in Vienna, 1938-45"

Photo : Rapport de police sur des activités homosexuelles. Dossier 1741/1942. Première cour régionale de Vienne. (Polizeibericht. Aus dem Akt 1741/1942 des Ersten Wiener Landgerichtes.) Bestand des Wiener Stadt- und Landesarchives.

Aucun commentaire: